DANS CETTE RUBRIQUE     ≡

Agriculture et paysage

 
Agriculture, paysages et développement durable
 

L'activité agricole favorise la diversité des paysages, contribue au maintien des chemins de promenades et participe à la qualité du cadre de vie des Plaines Monts d'Or. Cette activité est un élément clé de l’identité paysagère, du maintien de la biodiversité et du bon fonctionnement hydraulique du territoire de l’agglomération. Elle est représentée par des activités très diversifiées : arboriculture et viticulture et polyculture-élevage. 
 
La répartition des cultures se fait en fonction de la qualité des terrains :

  • Les vergers sur les sols riches argilo-limoneux
  • La vigne sur les versants calcaires
  • Les cultures maraîchères en bas des coteaux, là où s'est déposé un manteau de loess
  • Les céréales (maïs, tournesol...) sur les terrains plats et secs
  • L'élevage sur les pentes et les fonds de vallées humides. La moitié des terres est réservée aux pâturages (bovins, ovins).

La présence des animaux permet d'entretenir les terrains non labourables et de garantir la préservation de l'environnement.
 
Une politique volontariste des collectivités qui porte ses fruits
Sur la base d'une cartographie des secteurs à enjeux pour les collectivités (paysage, patrimoine, itinéraire pédestre...) des conventions visant au maintien d'une activité agricole dans les parcelles susceptibles d'abandon, ont été signées avec différents partenaires (agriculteurs, chasseurs). Ces conventions permettent de compenser, le coût du maintien d'une activité de pâturage ou de fauche dans les parcelles présentant un enjeu pour la collectivité. Cette action a permis de conserver un paysage diversifié, d'éviter le développement des friches et d'affirmer le rôle fondamental de l'agriculture pour la gestion de la qualité du cadre de vie dans les Plaines Monts d'Or (300 hectares sous conventions).

CYCLES Pourquoi maintenir l'agriculture dans les Plaines Monts d'Or